Aujourd'hui, j'ai piloté un avion de chasse. Ce n'était évidemment pas un véritable avion, mais l'expérience était si réaliste que j'ai véritablement eu l'impression, de la première à la dernière minute, de piloter un F18 et de franchir la vitesse du son ! Je me suis offert cette activité un peu extravagante il y a quelques jours. Je suis passionné par les simulateurs de vol depuis déjà une paire d'années. Mais pas n'importe quel type de simulation : les simulations de combat m'ont toujours davantage inspiré que les fastidieux vols de ligne qu'offre Flight Simulator. Cela remonte à l'époque où j'ai effectué mon premier vol (et mon premier combat !)sur S.W.O.T.L. : la simulation se résumait à l'époque à un ciel uniformément bleu, vaguement ourlé de blanc à l'horizon, et à une flaque de vert uni symbolisant la terre. Et pourtant, quel temps j'ai pu passer devant ce tableau de bord qui prenait presque tout l'écran ! Aussi, lorsque j'ai découvert qu'il existait des simulateurs d'avions de chasse, je n'ai pas hésité un seul instant. L'activité avait lieu à Lyon. Dès que je suis entré dans les locaux, on m'a présenté ma panoplie de vol, que je suis allé enfiler dans les vestiaires. Combinaison, casque, harnais, jusqu'aux chaussures ! Je me suis ensuite rendu à la salle de briefing, où l'on nous a présenté, aux autres participants et moi, les commandes de base, à savoir : mettre les gaz, maîtriser sa trajectoire, engager un combat... Pour moi qui ai commencé sur S.W.O.T.L., c'est une partie de plaisir ! On nous a ensuite fait découvrir les simulateurs : des cockpits agencés devant un écran sphérique de 3 mètres sur 3. Je me suis installé sur mon siège pour découvrir la parfaite reproduction d'un cockpit de F18 Super Hornet. Jusqu'à la verrière qui permet de s'isoler du monde extérieur ! Seul bémol, le tout n'est pas sur vérins, mais je ne suis pas sûr qu'il soit possible de reproduire avec des vérins les mouvements d'un avion de chasse. Installé aux commandes, je prends rapidement mes repères et effectue un décollage. L'instructeur, me félicite via le casque micro : le souci de l'authenticité est parfait. Pour voir, j'effectue un looping. La sensation est incroyable. Sur l'écran sphérique, le monde tourne où que je porte le regard, et j'ai vraiment l'impression de retourner l'appareil. Immelmanns, tonneaux... jamais une simulation ne m'a procuré une telle sensation de réalisme. A tel point que j'ai du mal à distinguer le sol du ciel tant tout va vite. Il faut dire que je viens de dépasser le mur du son ! Le combat aérien qui s'en est ensuivi est quant à lui indescriptible. Mais je risque d'en rêver encore longtemps ! A lire sur le site du simulateur de vol.