La semaine dernière, j'ai fait un cours de pilotage d'avion dans le ciel de Courtrai. Je n'avais encore jamais essayé, et je dois dire que j'ai bien apprécié l'aventure : c'est assez magique, de piloter un appareil en plein ciel. A tel point que je n'ai pas du tout vu l'heure passer ! Ce que j'ai surtout apprécié dans cette aventure, c'est le sentiment de liberté qu'on éprouve alors. Parce que là-haut, évidemment, il n'y a ni feu rouge ni panneau de circulation : il n'y a même aucune circulation du tout ! On peut donc évoluer librement. Ça peut paraître paradoxal, mais on est en fait plus détendu lorsqu'on pilote un avion à plusieurs centaines de mètres du sol qu'une voiture sur la terre ferme ! A part au moment du décollage, bien sûr, mais celui-ci est heureusement géré par le pilote-instructeur. Mais pour le reste, on est seul aux commandes. Et je peux vous dire qu'on profite vraiment de l'instant ! Même si j'ai passé un peu trop de temps à contrôler mon assiette (le stress du débutant, j'imagine), j'ai tout de même eu le temps de profiter de l'instant, et notamment de l'incroyable vue qui défilait sous l'appareil. Bref, que du bonheur. En fait, à bien y réfléchir, je crois que je recommencerai, un de ces quatre. Peut-être pas tout de suite, mais pourquoi pas cet été. Je vais voir avec ma chère et tendre. Je comprends mieux Harrison Ford qui a voulu continuer à piloter après son premier accident : je pense qu'on prend vite goût au pilotage. L'impression de liberté qu'on éprouve alors a un net goût de reviens-y. Quoi de plus normal, au fond ? Dans une époque où il y a tant d'interdits, ce moment de liberté a quelque chose d'autant plus précieux... Bref, si vous avez un jour l'occasion d'essayer, ne vous en privez pas : vous pourriez même devenir accro. :-) Je vous mets en lien le site où j'ai trouvé ce stage, si ça vous intéresse... Pour en savoir davantage, je vous recommande la lecture du blog sur cette activité de pilotage en avion à Courtrai qui est très bien rédigé sur ce sujet.